Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de fredanik 1ers voyages de plusieurs mois : l'Afrique ! avant l'Amérique...

123 Ecosse nature 2014 suite

                                P1010246nParfois aussi, nous tombons sur des oeuvres "magiques" ! A Ulbster, un homme a construit lui-même, tout seul (!), un escalier en pierres de 317 marches qui descend jusqu'à la mer, pour pouvoir partir pêcher ! Pourtant, même lui, aujourd'hui, ne prendrait pas la mer, vu les énormes vagues qui envoient tellement d'écume en l'air qu'il semble neiger... à l'envers! Les mouettes jouent avec les courants ascendants et Fred, qui est descendu tout en bas, a failli se faire emporter par une vague ! Il l'a échappé belle ! P1010262n1      

 Certains endroits étaient incontournables ! Fred voulait voir Wick. C'est une des villes les plus au nord de l'Écosse et, en gros, c'est de là qu'on passe de la mer du Nord (à l'est) à l'océan Atlantique (à l'ouest). On y trouve le (ou plutôt les ruines du) château de Girnigoe, P1010271n1de la famille Sinclair. Sa construction a débuté à la fin du XVème siècle mais il a évolué au fil des ans. Il est posé sur un éperon rocheux, comme beaucoup de ses congénères. Il pleuvine pour cette visite, et c'est tant mieux, car la pluie rend ces endroits mystérieux... Nous allons voir aussi le château de "Old Wick" (juste une tour - pas la peine d'une photo !) : c'est bien parce que c'est le plus vieux d'Écosse et que ça nous fait faire une belle balade ! Nous visitons, égale-ment à Wick, une des distilleries de whisky les plus connues : P1010306Old Pulteney... ambiance différente, mais pas mal non plus, surtout la dégustation... pour certains   ;-) Nous continuons notre découverte en longeant la côte découpée de l'Écosse... Partout, ce ne sont que phares du bout du monde qui nous prêtent leur parking pour la nuit, falaises, châteaux, oiseaux, phoques sur les plages de galets (on comprend comment ils ont pu massacrer des milliers de bébés, vu qu'ils bougent peu à notre approche ! c'est à peine si les mères manifestent un peu d'agressivité, peut-être un peu d'intimidation...). Les phoques sont parfois tellement nombreux qu'on manque de leur marcher dessus ! surtout qu'ils font du mimétisme avec les galets... (seuls les bébés sont blancs). P1010317aLes nuits sont souvent     ventées lorsque nous sommes en bord de mer, et c'est souvent qu'une petite pluie tombe : mais la nuit, il peut pleuvoir, cela ne nous dérange pas, du moment que nous pouvons nous balader le lendemain ! Nous aurons marché en moyenne 3h/jour sur notre séjour ! Super !
P1010549.JPGUne autre "spécialité" écossaise, surtout des Highlands (centre nord de l'Écosse), sont les vaches poilues qui nous ont fait trop rire... Certains veaux ressemblent carrément à de petits nounours! Le beau temps, qui ne nous a pratiquement pas quittés, nous a même permis parfois de prendre un café ou le repas de midi dehors.P1010356n3 La suite du voyage sera aussi belle qu'au début : des paysages de lochs fantastiques, des balades parmi les cerfs ou visites (extérieures) de châteaux, des horizons superbes... Chaque jour, chaque balade est un régal, même si souvent nous devons marcher dans la boue, ou plutôt dans la tourbe... Quand nous prenons de toutes petites routes (et des fois, elles sont vraiment très étroites mais heureusement peu fréquentées, surtout en cette saison), P1010398ce sont des dizaines de familles de cerfs que nous apercevons... Parfois, nous ne savons plus si ce que nous voyons est un loch (lac dans une ancienne vallée glaciaire appelée glen) ou un bras de mer... mais en fait, le loch peut être les deux à la fois ! En 5 min, on passe de la "campagne" avec les cerfs, les moutons et les vaches, au bord de mer avec les phoques, les pingouins (mais il y en a de différentes sortes!) et les mouettes ! Tous les paysages rivalisent de beauté et d'originalité, comme des montagnes, des collines, des grottes et des aiguilles de rocher P1010310en bord de mer... Les villages, quant à eux, sont en général minuscules : quelques maisons, la plupart des fermes, perdues ici ou là... Il faut dire que l'Écosse est la région d'Europe la moins peuplée... On s'en serait douté, vu qu'on ne voit jamais personne !!! Mais par contre, nous voyons souvent des maisons abandonnées, preuve qu'il fut un temps où les hommes ne s'entassaient pas autant dans les villes, créant les problèmes urbains que l'on connaît. P1010460n1    The "old man" est une des curiosités de l'Écosse... et il y en a plusieurs. Il paraît que ça se grimpe... Parfois, pour passer la nuit, nous fuyons le bord de mer et ses rafales de vent, pour bivouaquer, sous des ciels fantastiques, dans des endroits un peu moins exposés aux bourras-ques que les bords de mer. Les balades le long des lochs sont non seulement très agréables, mais en plus les circuits sont souvent agrémentés de lieux pour se mettre à l'abri P1010479n2(hé oui ! il pleut si souvent !) et de blocs sanitaires dans le style du pays... anik rêvait de voir un cerf au bord d'un loch. Mais, en fait, vu qu'il y a de l'eau partout, elle se dit "c'est sûr, les cerfs ne viennent pas boire au bord des lochs..." Hé bien non, ils ne viennent pas boire mais bien, parfois, se promener... et s'enfuir, tout en gardant sa majesté, lorsque Fred s'approche... 067 cerf altier-Dans les petites villes, lors de nos arrêts, nous nous amusons parfois... Vu le prix excessif du gas-oil, nous aurions aimé que cette pompe soit encore approvisionnée... 068 humour-C'est vrai que la vie est chère, en Écosse! Heureusement, déjà, à cette saison, la majorité des campings (qui sont souvent des parcs de mobilhomes) sont fermés, ce qui nous donne bonne conscience quand nous nous arrêtons où bon nous semble, même sur des parkings notés "no overnight parking" ! Nous faisons toutes les "pointes" les plus extrêmes, au bord de l'océan. Elles sont souvent coiffées de phares, et souvent accessibles seulement à pied, mais par des routes correctes, ce qui nous fournit des lieux de balades "du soir" (rappelons que la nuit tombe vers 16h car nous sommes plus au nord que le sud de la Norvège...). Derrière le phare de Rubha Head, au loin, dans le coucher de soleil, nous apercevons notre future destination : l'île de Skye. 069 phare couch sol-      

Nous continuons notre route en longeant des dizaines de lochs, dont il faut bien avouer que nous 070 encore un loch-n'avons pas retenu tous les noms... C'est un peu comme s'il avait fallu se souvenir de tous les endroits où nous avons aperçu des familles de cerfs ! Impossible ! Nous pouvons quand même citer le nom du loch préféré de la reine mère, le loch Maree, qui est effectivement très beau. Après un arrêt à Applecross, très touristique mais personne à cette saison, et après avoir raté l'achat de saumon dans une petite fumerie, nous nous attaquons au plus long tronçon de route ascensionnelle de Grande-Bretagne et au 3ème col le plus haut (626m - nous en avions déjà passé un à 665m). En Afrique, les routes sont souvent travsersées par des ânes, des éléphants ou des girafes. 071 veau écossais-Ici, ce sont plutôt les moutons ou les vaches qui nous empêchent parfois de passer... Ou parfois, comme sur cette fameuse route à la dénivelée importante, un énorme camping-car (nous en avions vu 3 jusqu'à cette rencontre qui sera la 4ème et dernière) ! Celui-ci est trop lourd, la route est glissante et il n'arrive plus à monter... Du coup, il redescend en marche arrière et, sur ces routes étroites, il faudra que nous le laissions passer... 072 SOS ccar-Ah oui, quand on parle des routes en Écosse, il faut aussi dire qu'on trouve des pentes (et montées bien sûr !) impressionnantes : jusqu'à 25%073 dénivelée25- (et on peut le prouver !), ce qui fait parfois des arrivées impressionnantes sur la mer... Dans les lochs, nous voyons souvent des élevages de saumons, comme sur la photo ci-contre : comme quoi tous les saumons fumés écossais ne sont pas sauvages... et avec quoi sont-ils nourris ??? ce qui n'empêche pas les magnifiques couleurs d'automne d'égayer le paysage... 075 élevage saumons-Car nous ne vous avions pas encore parlé des couleurs : de l'orange vif au rouille, au rouge foncé, en passant par toute la gamme... sublime ! Évidemment, le soleil illumine encore davantage toutes ces couleurs ! Plus nous descendons vers le sud ouest, plus nous ressentons l'effet du Gulf Stream. Nous voyons même des palmiers dans certains petits villages côtiers, comme Plockton... Il devrait pleuvoir un peu plus que sur la côte est 074 descente vers loch-mais en fait, nous avons (presque) toujours la chance qu'il ne pleuve qu'un peu le soir ou la nuit... Il n'y a que sur l'île de Skye (à peine une île maintenant puisqu'elle est reliée à la Grande-Bretagne par un pont) que nous aurons beaucoup de pluie, nous empêchant de faire une ou deux balades... Nous verrons à peine les Cuillins... Mais ne nous plaignons pas ! C'est tellement beau... et écossais... Comme ce château de Duntulm 101-duntulm-.jpg: franchement, au soleil, il ne serait pas aussi impressionnant, presque hanté   ;-) Revenus, avec le soleil, sur le "continent" (qui n'est qu'une île aussi!), nous nous arrêtons au château Eilean,077 chateau eilean- très beau et protégé... Lui, on aurait pu le visiter, mais notre anglais est trop basique pour saisir les subtilités de ce genre... Nous nous débrouillons pour les échanges ordinaires mais quand c'est plus technique... Direction Fort William par une route splendide (ah ! il y en aura eu, des routes splendides...!) bordée de lochs (tiens ! c'est original, ça !) et de sommets enneigés. Carrément à côté d'une pompe à essence, anik voit un cerf ! Ça aussi, c'est original, un cerf ! mais dans la cour d'une station service... Nous passerons la nuit sur le parking de départ de la randonnée pour le Ben Nevis, point culminant de la Grande-Bretagne, à 1344m (l'altitude du haut de Briançon !). P1010653n4C'est sous un petit crachin que nous débutons l'ascension et dans la neige que Fred et Choup arriveront au sommet ! et dans la tempête (cheveux et veste complètement gelés - et on ne voit pas à 60m !). Heureusement, des cairns jalonnent l'arrivée au sommet : ils sont sous une carapace de glace, comme Fred ! Il paraît qu'il règne là-haut un climat sub arctique !

  Notre descente continue vers Glasgow, où notre ami indien (panjabi) Jay, rencontré en Éthiopie, nous attend avec sa famille. Nous trouvons enfin une fumerie ouverte, et achetons du saumon et du gibier fumés. Nous ne sommes toujours pas blasés et nous nous émerveillons encore des paysages, des châteaux, des lochs, des montagnes, des couleurs, des animaux... 079 cornes mouton rec+-Nous voyons même des châteaux inconnus, non mentionnés sur la carte ou dans nos guides, 080 encore un chateau-perdus au milieu de nulle part le long de petites routes... Tiens, pour une fois, quelqu'un ! Un monsieur, qui tient un B&B, veut absolument que nous admirions bien le château près de chez lui et il nous explique comment nous rendre à un endroit qui nous permettra de faire une belle photo! 083 chateau milieu loch-Avec les voisins près de chez qui nous étions garés en début de séjour, c'est presque les seuls Écossais (hormis les commerçants et restaurateurs) que nous aurons rencontrés ! Mais ces gens auront toujours été d'une gentillesse incroyable ! Bon, ça ne doit pas être une spécialité écossaise... N'empêche que nous n'aurons jamais vu autant d'arbres déracinés (la tourbe ne doit pas être un sol très solide !), et même d'énormes arbres déracinés... 082 déraciné-    

Accueil époustouflant (merci encore !) à Glasgow chez nos amis panjabi : là, c'est Choupette qui aura la vedette avec les enfants ! 084-glasgow-.jpgQuant à nous, nous visiterons un peu la ville : quelques pubs (évidemment !), expos, bâtiments des 18è-19è siècles, le quartier de l'Université, etc. Mais, vous l'aurez compris, les villes ne sont pas ce qui nous passionne le plus  ;-)  Nous verrons quand même aussi environ 3.000 pères Noël qui courent dans les rues pour une oeuvre de charité, chère au cœur des Anglo-Saxons !

Nous faisons le tour du château de Dundonald, fermé. En fait, il faut dire que voyager en novembre est extra, on est super tranquilles car pas de touristes et tout est un peu permis. Mais par contre, la majorité des châteaux, des musées, des "visitor centres" sont fermés... Bof, ça ne nous gêne pas trop...!!! Pareil pour le château de Culzean. 085 chateau culzean-  

Après un petit tour par une église avec des tombes de près de 1500 ans, une abbaye cistercienne en ruines, direction de Mull Galloway, le point le plus au sud de l'Écosse, par Port Patrick 087a tempete pôrt patrick-où la tempête nous accueille ! Les vagues passent par-dessus la digue et le vent est de folie ! Même les mouettes restent à terre ! De loin, on avait cru que c'étaient des moutons ! Alors, vous vous doutez qu'à la pointe de Galloway, nous avons trouvé le vent le plus fort que nous ayons jamais subi ! et pourtant, on en a eu, du vent... Nous avons même peur pour les camping-cars et, après une rapide balade au phare, nous chercherons un endroit un peu abrité pour la nuit. Par contre, la forêt de Galloway fut une déception pour nous. Là où on nous promettait plein de cerfs, aucun, si ce ne sont quelques cerfs... derrière des grillages ! Heureusement, des cerfs, nous en avions vu en abondance... Nous apercevons quand même quelques chèvres sauvages 089 chevre sauvage-lors de notre balade qui se termine sous la grêle     d'abord, sous la neige ensuite. 091-pierres-levees-.jpgEncore quelques sites de pierres levées, de dolmens, d'abbaye cistercienne, et nous voilà repassés en Angleterre ! 095 retour angleterre petite-Il était temps car la neige est présente partout... 2 jours à Londres chez notre ami Jay et c'est le retour en France. Nous avons adoré l'Écosse, nous avons eu beaucoup de chance avec le temps. Bref, c'était vraiment super !!!

 

 

   

   

  059 biche faon tete-  Ecosse