Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de fredanik 1ers voyages de plusieurs mois : l'Afrique ! avant l'Amérique...

122 Ecosse Nature 2014

Ecosse                            Écosse Nature

"Quoi ??? Vous ? les amoureux de l'Afrique ??? en Écosse ??? pas possible !!!" Hé oui...

Novembre 2014, nous décidons de visiter un endroit inhabituel pour nous : une région humide, pluvie use, froide... Et pourtant, la réalité se montrera toute différente ! Mais ne brûlons pas les étapes...  

    001 I see the white cliffs...-"Oh ! I see the white cliffs of Dover from the boatdeck !" Ainsi commençait une méthode d'anglais qu'anik avait étudiée en 5ème... et c'est par ces mots que se termine notre traversée de la Manche !!! Un temps superbe, totalement inhabituel ! Il fait 22°, en novembre je vous le rappelle, lorsque nous mettons, tous pour la 1ère fois, le pied en Grande-Bretagne ! Le temps est très clair et nous voyons effectivement les falaises blanches de Douvres qui nous accueillent. Nous traversons rapidement, comme nous l'avions prévu, l'Angleterre car notre but est l'Écosse. Premier bivouac dans un terrain vague, avec des petits lapins...  

 Par contre, notre premier bivouac écossais sera tout bonnement fabuleux ! Dans le petit port de St-002 St Abs-Abbs, côte est, nous nous installons en bord de mer. Un bloc sanitaire municipal, avec douches chaudes (imaginez ça en France!) est à la disposition de tous, et il est très propre... Nous faisons des balades le long des falaises, l'après-midi. D'en haut, nous voyons des rochers avec des oiseaux, notamment des "petits pingouins" que nous apercevons de loin. Ce n'est pas la bonne époque pour observer les oiseaux mais nous sommes quand même ravis de ce que la nature nous offre. 005 rocher oiseaux-             

 Le lendemain, balade jusqu'à Eyemouth, petit port dans lequel nous apercevons notre premier phoque. Mais c'est aussi notre première déception, qui durera tout le séjour : personne ! peu de promeneurs, pas un pêcheur pour nous vendre son poisson. La "pêcherie" est en fait un énorme congélateur... Lors de la balade de l'après-midi à St-Abbs, Choupette, notre fox-terrier, nous faussera compagnie pour courir derrière des centaines de lapins et nous aurons du mal à la récupérer. Au retour, nous verrons un monument dédié aux 189 personnes tuées par une tempête en 1881... Chiffre impressionnant pour ces tout petits villages...    

Le jour suivant, après un arrêt à Dunbar (port, restes d'un château, églises, magasins), nous allons au château de Tantallon. Ce sera le 1er d'une longue série, perché sur ses falaises... Pour la nuit, le parking de North Berwick, au pied d'un cône d'origine volcanique, sera super... Notre découverte de cette ville et de son musée se terminera par la vision de 3 chevreuils... Le lendemain, balade dans la campagne et, à nouveau, Choupette disparaît ! Après + d'1h de recherche, grâce à l'intervention de 2 personnes successives l'ayant aperçue, nous la retrouvons ! L'Écosse est une région trop sauvage, nous devrons la tenir en laisse pour qu'elle ne se laisse pas tenter par tout le gibier qu'elle peut débusquer ! 007 franchir mur-       

Nous sommes toujours sous le soleil et, au retour, nous faisons l'"ascension" du volcan éteint au pied duquel nous sommes garés. Nous reprenons la route, contournons Edimbourg et dormons sur un parking à Alloa où nous nous payons une pizza chez un Iranien (nous préparons le prochain voyage !). De bon matin, nous prenons la route du château de Stirling. 008 stirling-Nous nous baladons tout autour, notamment sous des murailles de lave : c'est grand, bien entretenu et sympa. L'après-midi, vers Braco, nous cherchons les restes d'un monument romain. Les gens se mettent en 4 pour nous aider, nous expliquer, bloquant la circulation... Le flegme britannique n'est pas une légende, tout le monde est cool et sympa ! Nous ne verrons pas les "restes" du 1er coup, vu qu'ils affleurent à peine et sont recouverts par la végétation, mais nous nous baladerons au milieu d'étangs, de forêts, de faisans, de canards... et un chevreuil. Nous nous garons près d'une petite église pour la nuit. P1010022Le matin, nos "voisins" de la maison d'à côté viennent nous souhaiter la bienvenue, nous proposer de l'eau et discuter avec nous : trop sympa ! Nous faisons une superbe balade dans la campagne, au milieu des vaches, coqs de bruyère, loch et torrents... et nous voyons même 013 bruyère en fleurs-de la bruyère fleurie ! Nous apercevons également nos premiers sommets 011 balade dessus loch-enneigés... Nous serions bien restés plus longtemps dans ce coin idyllique mais nos voisins nous informent que la météo annonce du mauvais temps... Cette nuit, il a fait -2° et comme nous devons passer un col à 665m, nous décidons de partir dès midi. Et en effet, le beau temps, que nous avions transporté jusqu'ici, fait place au vent, au froid et à la pluie. En redescendant le col, nous voyons, de loin, nos premiers cerfs, et nous sommes déjà super contents ! Nous passons la nuit sous la pluie à Braemar. Le matin, nous avions prévu une rando mais il pleut toujours. Après quelques courses et un petit tour dans un Internet café, nous partons vers la côte, par Tomintoul, pays du whisky. Ce sont des filets de sole que nous achèterons au poissonnier ambulant... dans cette ville loin de la côte!!! Nos copains, qui sont en camping-car avec nous, se rendent compte qu'ils ont laissé tomber le double de leurs clés à Braemar et ils doivent y retourner, pendant que nous faisons une petite balade légèrement humide sur une ancienne voie de chemin de fer, "voie verte" ou "ravel", au milieu de forêts et de moutons... Nous nous sommes donné rendez-vous à Findhorn, 017 Findhorn couch sol-ancienne ville hippie, qui a de belles plages, de beaux parkings en bord de mer... et où nous avons retrouvé le beau temps ! Le lendemain, la plus longue balade du séjour : nous allons jusqu'à la ville voisine, Burghead, à pieds, 24 km aller-retour, par les dunes et la forêt.  Nous y pique-niquons et allons dans un pub vers 13h pour boire... une boisson chaude ! Le patron n'en croit pas ses oreilles ! Il nous dit : "vous ne pouvez pas prendre une bière ou un whisky comme tout le monde ?". En fait, quand il saura qu'on a marché 12 km pour venir et qu'on en a encore 12 pour rentrer, il comprendra !!! Le "soir", la nuit tombant entre 16h et 16h30, nous jouons aux cartes avec les copains, dans l'un ou l'autre camping-car, en sirotant un petit apéro : faut bien goûter le whisky que nous avons acheté !!! 2ème nuit à Findhorn et le matin, après quelques courses, nous allons voir les phoques à l'embouchure du fleuve du même nom. Nous les voyons de loin, P1010072 phoques-étendus au soleil, jouant dans les vagues ou se laissant porter par la courant. Nous partons ensuite vers la ville d'Elgin, où nous allons trouver notre premier grand magasin Tesco, ouvert 24h/24 (!), et où nous allons pouvoir nous ravitailler à des prix corrects (car les petits magasins rencontrés jusqu'ici étaient hors de prix : parfois 2 à 3 X + chers que chez nous !). Nous visitons les ruines de la cathédrale d'Elgin et comme, finalement, nous ne sommes pas loin de Findhorn et que ses parkings tranquilles avec belle vue et toilettes nous conviennent, nous y retournons passer la nuit. Avant de repartir le lendemain matin, Fred va à nouveau observer les phoques, à la longue-vue, et il se régale (même s'il s'enfonce d'abord dans des sables mouvants) ! Il les trouve "pas beaux, gros, informes, luisants, bruyants ... seuls leurs museaux, leur tête, sont mignons..." ! Direction Inverness, capitale des Highlands. Comme souvent, les routes sont étroites, parfois à voie unique, avec des garages ("passing places") pour se croiser. Heureusement qu'en ce moment, peu de touristes ! Nous longeons le loch Ness, 022 loch ness-avec un peu de brouillard: ambiance assurée ! Nous nous arrêtons à Foyers, où une petite balade nous emmène à une chute d'eau sur une coulée basaltique. Nous faisons à nouveau une superbe balade dans une forêt, où des coupes nous permettent de L'apercevoir... non, pas Nessie, le loch !!! Et aussi un chevreuil (ou un cerf ?) qui détale à notre arrivée... Nous dormons vers Foyers, sur un parking de départ de balades (comme ce sera souvent le cas !).024-voici-Nessie-.jpg Direction Fort Augustus, d'abord le long du Loch Ness, dans une forêt dense et sombre. Puis, d'un seul coup, la route s'élève, quitte la forêt et débouche sur des collines. Au moment où anik dit que le paysage lui fait penser à Braemar où nous avions aperçu des cerfs, Fred en aperçoit un juste au-dessus de nous, qui ne nous quitte pas des yeux. Nous l'appellerons "le guetteur" P1010088car derrière lui, nous verrons ensuite une énorme harde : une dizaine d'autres cerfs, et des dizaines de biches, faons et daguets ! 026-la-famille-cerfs-.jpg    Parfois, ce seront des familles de plus de 50 bêtes que nous apercevrons ! Impressionnant... A Fort Augustus, 5 écluses permettent de passer du loch Oich au loch Ness, par le canal calédonien qui est navigable et relie la mer du Nord à l'océan Atlantique. Et bien sûr, Nessie, fleuron du tourisme écossais, y est bien représenté ! C'est là que nous verrons le plus de touristes, et de toutes nationalités ! C'est là aussi que nous achèterons le fameux "haggis", 029-haggis-.jpgpanse de brebis farcie, que notre amie Marie-Jeanne nous préparera et que nous apprécierons plus ou moins ;-)  Nous passerons à hauteur du fameux château de Hurquhart mais vu le prix excessif des entrées (+ de 10€/personne pour voir des ruines!!!), nous nous contenterons de l'admirer de loin... Nous préférons continuer notre route vers des endroits plus sauvages, comme "Dog Falls" (où nous passerons la nuit), loch Affric, Plodda Falls... où nous ferons encore de superbes balades, sous une petite pluie parfois, ou lors de belles éclaircies ! Nous voulions passer la nuit sur un parking à Cannich, mais ce sera la seule fois que nous nous ferons expulser (c'est un peu trop près du loch Ness, donc trop touristique !!!). Rouler de nuit vers un parking de balades nous permettra de voir une martre et un chevreuil !Nous partons vers Beauly (Marie Stuart se serait écriée "quel beau lieu !") où se trouvent encore les ruines d'un prieuré. Repas et courses à Dingwall avant de rejoindre la petite église de Croick. 033-Clearence-eglise-.jpgDans cette église s'étaient rassemblés des "crofters", paysans qui avaient été chassés des terres fertiles des Highlands pour se réfugier sur la côte, les propriétaires des terres les ayant récupérées pour élever des moutons. On voit encore les réclama-tions et les signatures de ces paysans sur les vitraux de l'église 098où ils s'étaient réfugiés. C'est là aussi que  nous apercevons à nouveau des cerfs ! Le lendemain matin, la chasse (aux images !) est ouverte pour les voir et, en effet, ce cerf, après une longue marche et de nombreuses manœuvres, se laissera approcher à 150m... 034-balade-a-sa-recherche-.jpgPuis, c'est toute une famille, à 50m! En fait, sur notre séjour, parfois sans aucun mal, en restant dans la voiture, nous apercevrons des centaines de cerfs, biches et faons : il paraît que le Royaume Uni en est infesté, une vraie plaie ! Nous, ça nous plaît d'en voir autant et de si près !!! Souvent aussi, nous passons la nuit dans de petits ports, au bord de la mer. Et souvent aussi, nous apercevons des châteaux, parfois privés, qui nous donnent l'occasion de superbes balades... 036-chateau-oiseaux-.jpgPremier "fish & chips", excellent, dans un resto kitch rose bonbon très renommé, "La Mirage" à Helmsdale. L'Écosse est aussi riche en vestiges : pierres en cercle,P1010223 levées, dolmens, menhirs, habitations... qui datent parfois de plusieurs siècles ou millénaires... Ces sites sont souvent à proximité des lochs (de toutes manières, il y en a des centaines, peut-être même des milliers, PARTOUT !!! comme les cerfs !). Dès qu'on quitte la route, les terres sont inondées et pour voir certains sites, ils ont été obligés de construire des passerelles en bois car sinon, on peut s'enfoncer... plus profondément que la hauteur de nos bottes en caoutchouc (n'est-ce pas, Pierre... qui, au cours d'une "chasse" aux images de cerfs, a eu de l'eau qui a pénétré à l'intérieur de sa botte pourtant bien haute !)     P1010240n2