Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de fredanik

1ers voyages de plusieurs mois : l'Afrique ! avant l'Amérique...

Lac de lave Erta Ale

fredanik

Une mauvaise video pour vous dire que ns sommes bien rentrés du pays Afar et que ns partons demain matin pour le Kenya... Amities à tous fred anik

Ethiopie : le Retour...

fredanik
Ethiopie : le Retour...
Ethiopie : le Retour...

N’en déplaise à notre amie belge Françoise F. ( J ), ns n’avons pas pu faire de boucle pour rentrer sur Addis Abeba et ns avons donc repris la même route pour revenir de Djibouti ! Et ns y avons vu beaucoup d’autres choses qu’à l’aller !!! Tout d’abord, ns avons rencontré beaucoup plus de dromadaires, avec ou sans chameliers… A Djibouti, ns avons pu discuter, sur le parking du Goubet, avec un jeune qui mangeait du qat (ou khât), cette fameuse plante (drogue ?) cultivée en Ethiopie et dont les Djiboutiens raffolent – le qat arrive tous les jours par avion car il doit se consommer ds les 3 jours…...

(Vers) DJIBOUTI : superbe!

fredanik
(Vers) DJIBOUTI : superbe!
(Vers) DJIBOUTI : superbe!

Direction Djibouti en passant par Awash, sur l’ancienne ligne Addis-Djibouti. Arrêt au « Buffet de la Gare » où Mme Kiki, une Grecque de + de 90 ans, élevée en français chez les petites sœurs de Djibouti, ns refile un guide qui ns promet monts et merveilles pour l’ascension du volcan Fantale et, finalemt, rien ne sera possible : tant pis ! Par contre, le parc d’Awash regorge de beautés : animales (oryx, gazelles, dik-dik, kudu, phacochères, babouins, milliers d’oiseaux…), naturelles (gorges, chutes, savane…), humaines (ns apercevons des Afars qui traverseront la gorge de l’Awash pour rejoindre...

Ethiopie : avant-dernier acte...

fredanik
Ethiopie : avant-dernier acte...
Ethiopie : avant-dernier acte...

Ethiopie : avant-dernier acte, les montagnes du Balé Juste un petit mot avant de partir pour le parc d’Awash et Djibouti - et le dernier acte « Ethiopie » sera le Danakil et le volcan Erta Alé ! Petit tour donc dans les « Bale Mountains », où le trekking, surtout à cheval, est roi. Anik le confesse : marcher plusieurs jours, forcément, à un moment ou un autre (il pleut 8 mois par an !), sous la pluie, ne l’emballe pas… surtout à + de 3.000m d’altitude ! Alors, ns ns contenterons de 2 balades à la journée ds ce magnifique massif… qui ressemble étrangement à nos Alpes au niveau flore et pelouse alpine...

Ethiopie africaine !

fredanik
Ethiopie africaine !
Ethiopie africaine !

Presque UNE semaine à Addis Abeba pour trouver des pneus (presque) de la bonne taille et pour se les faire mettre… Pas si simple ! Alors qu’en France, ns ns étions fait arrêter lors d’un voyage par quelqu’un qui voulait racheter nos enjoliveurs à prix d’or, ne comprenant pas qu’il faut les dévisser, voilà les ouvriers qui les attaquent à grands coups de démonte-pneu ! Ns les arrêtons à temps. Alors qu’ils n’arrivent pas à faire sortir la roue jumelée interne, s’agrippant à pleines mains au garde-boue du Prismo, ils le cassent : ils étaient explosés de rire ! Pas nous… Fred crie très fort sans que...

Ethiopie volcanique!!!

fredanik
Ethiopie volcanique!!!
Ethiopie volcanique!!!

Les visites depuis Bahir Dar sont riches en émotion. Les monastères sur les îles du lac Tana, où notre embarcation avance sous le regard des hippopotames des sources du Nil Bleu, sont beaux. Mais en fait, pour des Béotiens comme ns, quand on en a vu un, on les a tous vus… En tout cas, si les peintures sont vives et naïves, elles représentent souvent des scènes violentes (gens décapités, torturés, brûlés… et pire encore !). La piste pour les chutes du Nil Bleu n’aurait pas plu du tout au ccar. Les gens, les troupeaux, la boue, et surtout les trous, semblent vouloir faire tomber en pièces le minibus...

Vie quotidienne...

fredanik
Vie quotidienne...
Vie quotidienne...

Vie quotidienne : hygiène, alimentation, sécurité… Certains d’entre vous ont « regretté » que ns ne donnions pas + de détails sur notre vie de tous les jours ds ce voyage… Ns allons donc essayer de répondre à vos interrogations. Ns avons la chance d’être avec notre camping-car ce qui ns évite bien des problèmes ds certaines régions… En effet, si ns faisons du camping sauvage, comme ds 85% des cas (sauf Egypte et Ethiopie, et ds les capitales…), ns pouvons manger, ns laver, même ns doucher, ds le ccar… Pas de problème jusqu’à présent pour s’approvisionner en eau qui, comme ns l’avons déjà dit, est...

Ethiopie : surpeuplee, pauvre mais souriante!

fredanik
Ethiopie : surpeuplee, pauvre mais souriante!
Ethiopie : surpeuplee, pauvre mais souriante!

D’abord une dernière pensée pour Roland Grimaud qui avait participé spontanémt à notre collecte de lunettes… courage à sa famille. A la frontière même, tout change. Alors que le Soudan est désert et les rares personnes rencontrées, même ds les villages, sont très respectueuses de notre intimité, les Ethiopiens sont très nombreux et très démonstratifs ! Les routes sont envahies de piétons et de troupeaux, et les enfants hurlent en ns apercevant : de l’hystérie ! Mais ce sont surtout aussi des sourires qui éclairent, comme au Soudan, des visages souvent très beaux, et des dentitions qui ne connaissent...

Soudan : Fin

fredanik
Soudan : Fin
Soudan : Fin

Soudan : lunettes et transhumance ! C’est donc à côté de notre camping, à Khartoum, que ns avions remarqué un grand centre appelé « SOS Children ». Ns ns sommes dit que ça pouvait être une organisation où donner des peluches que ns avions rassemblées, ainsi que des savons et des serviettes de toilette, et bien sûr des paires de lunettes de soleil pour enfants et adolescents. En effet, ns sommes accueillis par « Baba », le directeur papa de ces enfants non désirés et élevés là. C’est en fait une organisation internationale, basée au Maroc, qui s’occupe de la santé, de la nourriture, des loisirs...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>