Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de fredanik 1ers voyages de plusieurs mois : l'Afrique ! avant l'Amérique...

Soudan : enfin en Afrique!

fredanik

6 405 Meroe

10 août. Bonjour l’Afrique ! les gens, l’ambiance des rues, c’est nettemt + détendu ! Le moral monte en flèche ! Ds notre petit hôtel africain  (cubes de béton pour les chambres, tonneau d’eau du Nil pour les « douches »), ns rencontrons des femmes qui reviennent d’Egypte avec plein de produits à vendre au Soudan. Elles ns montrent les parfums, les tatouages, les maquillages… Ns dégustons omelettes et poisson du lac chez Tarek (il n’y a de toutes manières rien d’autre à manger!).

11 août. Longue journée d’attente pour récupérer le ccar. 16h30 : l’arrivée de la barge est annoncée ! Vite, un tuktuk (voir photo) mais panne d’essence suivie d’une rupture de cable ns oblige à en chercher un autre !  18h, débarquemt des véhicules. Mais, premier jour du Ramadan oblige, la douane ne se déplacera pas avant la prière et le premier repas après le coucher du soleil. 22h, panne générale d’électricité ! C’est à la lueur de nos frontales que nos véhicules seront contrôlés. 23h30, ns prenons la route, Louis, les Turinois et ns, et ns bivouaquerons en plein désert ! C’est vraiment de loin l’hôtel qu’on préfère (1000 étoiles) ! Les nuits suivantes, ce sera égalemt le désert et les étoiles qui seront nos hôtes !

Notre « guide » Louis est trop content de ns faire découvrir les sites historiques qu’il connaît si bien. Le Nord du Soudan, la Nubie, ayant fait partie de la « Haute Egypte », de nombreux temples, pyramides, tombeaux sont à visiter, loin du tourisme de masse (800 touristes/an au Soudan, 800 touristes/jour en Egypte !). Le troisième jour, la chaleur excessive aura raison de Louis qui file sur Khartoum.

Aux pyramides de Meroe, ns croyons apercevoir un camping, ns aurons besoin de l’aide du 4X4 et de chameliers pour ns désensabler ! Les lunettes de soleil que ns leur offrons en remerciemt de leur aide ne seront pas superflues, ds ce désert au soleil aveuglant. Déjà aux tombes de Kurru, une jeune fille ns avait demandé des lunettes : coquetterie ou besoin ? Ds le doute, ns n’avons pas hésité à lui en donner une paire ! 

Certains sites ne sont accessibles qu’après des dizaines de km en 4X4, sans aucune indication. Heureusemt que Claudia et Stefano avaient, non seulemt le 4X4, mais aussi les points GPS ! Pour visiter les temples de Musawwarat et de Naga, ns devrons laisser le ccar à côté d’une station service abandonnée (non sans une petite inquiétude) et profiter du véhicule de nos amis Turinois. Contre un peu d’eau et de nourriture, des chameliers ns indiqueront les passages ds les oueds où ns avons failli ns ensabler avec le 4X4 !

Pas de mots pour décrire la beauté de ces sites historiques qui sont en symbiose avec la splendeur des paysages.

Après tant de sérénité, 4 jours de désert, difficile de retrouver la ville, Khartoum, par laquelle il faut bien passer pour obtenir les visas éthiopiens. Surtout que ns sommes accueillis par une drôle de nouvelle : visa pour les Français délivré uniquemt en France ! Ns flipperons jusqu’au lendemain matin où, à l’ambassade d’Ethiopie, rien ne ns sera demandé et ns obtenons un visa de 3 mois alors que ns en demandions 2 !! Au National Camping, ombragé et pas cher (contrairemt à l’alimentation qui est hors de prix), ns resterons jusqu’au 22 ou 23 août.  Fred en profite pour essayer de résoudre les problèmes techniques : remise d’acide ds les batteries de la cellule, tentative de réparation du frigo, et vaine recherche de pneus dont la taille ne semble pas courante en Afrique – ns verrons en Ethiopie ! (et dire que certains, n’est-ce pas Daniel…, les trouvaient déjà bien usés sur le champ de Mars à Briançon ! Ils n’ont que 16.000 km de + ). Ns sommes aussi en contact avec des associations pour donner les lunettes de vue… à suivre !

 

Commentaires