Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de fredanik 1ers voyages de plusieurs mois : l'Afrique ! avant l'Amérique...

Ethiopie : avant-dernier acte...

fredanik

7 862 Balé porteuse de boisEthiopie : avant-dernier acte, les montagnes du Balé

Juste un petit mot avant de partir pour le parc d’Awash et Djibouti - et le dernier acte « Ethiopie » sera le Danakil et le volcan Erta Alé !

Petit tour donc dans les « Bale Mountains », où le trekking, surtout à cheval, est roi. Anik le confesse : marcher plusieurs jours, forcément, à un moment ou un autre (il pleut 8 mois par an !), sous la pluie, ne l’emballe pas… surtout à + de 3.000m d’altitude ! Alors, ns ns contenterons de 2 balades à la journée ds ce magnifique massif… qui ressemble étrangement à nos Alpes au niveau flore et pelouse alpine en tout cas ! Ns prenons donc un guide ds l’agence « éco-touriste » de Dodola. Dès que ns sortons du village, le vert domine largemt : les cultures de céréales, les zones de pâturages avec de nombreux troupeaux, les zones boisées. Au milieu de tout ça, sur les flancs des volcans et des coulées, dans le fond des vallées, des « godjos », habitations traditionnelles, et leurs jardins et enclos protégés par des haies d’épineux séchés. Malgré l’interdiction de couper anarchiquemt du bois, beaucoup de chevaux et d’ânes, voire de fillettes ou de femmes, en descendent… et comment en vouloir à ces gens dont le bois est le seul combustible et matériau de construction ? Amené en ville, il constitue parfois un petit « revenu » qui leur permet d’acheter un vêtement ou des sandales… Ns voyons des femmes magnifiques qui partent, la hache à l’épaule… Alors que notre guide ns dit qu’elles ne se laisseront jamais filmer coupant du bois, de peur d’une dénonciation, Fred les met en confiance et elles se prêtent volontiers au jeu !

Le jour suivant, ns ns promenons sans guide et des enfants font mine de ns frapper avec un bâton… Fred fonce en montrant son mécontentement sur le + entreprenant qui, après avoir fui, ns jette des cailloux ! A nouveau, Fred fonce et il déguerpit ! Ensuite, ce sera une petite fille qui, toujours sous l’œil amusé des adultes, ns jettera des cailloux : décidémt, ns avons du mal à comprendre les Ethiopiens !!! TOUS les voyageurs, marcheurs ou (moto)cyclistes, en Ethiopie, et seulemt en Ethiopie, ont rencontré ce problème et s’interrogent encore…

En repartant des Balé, ns voulions ns arrêter à « Wondo Genet », petit paradis tropical… C’est une piste qui y mène et, nouvelle déception : ns roulons doucemt et, tout le long de la route, ns sommes harcelés, agressés par les enfants et même les ados - « money » retentit continuellemt à nos oreilles ! Du coup, ns ns réfugions quelques jours au bord du lac d’Awassa, capitale régionale où ns avions trouvé un accueil paisible… Oui, ns le confessons, ns fuyons cette agression permanente. Ds notre hôtel, endroit protégé, ns retrouvons par un heureux hasard Jay, un motard anglais rencontré à Addis et qui ns avait donné des tuyaux pour traverser la fameuse piste Moyale-Isiolo. Ns rencontrons aussi un Français voyageant avec une Ethiopienne (future juge) et, c’est vrai, ns restons entre ns… Et Anik qui rêvait de rester 1 semaine ou 2 ds un village, pour faire plus ample connaissance… Quelle Déception !!! Peut-être au Kenya ? en Tanzanie ? en Namibie ???

Info-vérité : Qui écrit sur le blog ? Cette question ns est souvent posée ! En fait, Fred écrit son journal TOUS les jours. Ensuite, ensemble, ns décidons de ce qui fera l’article… Au début, ce fut très difficile de ns entendre mais, au fil  du voyage, ns sommes + sereins ! Le « fond » de l’article est donc basé sur le journal (résumé) de Fred et la « rédaction » revient à Anik !

Commentaires

Pat,Noé ,Marceau 29/09/2010 21:03


yesssssssssssss!!!!!! je vais regarder paisiblement les photo.
biz à vous 2 .Pat,Noé et Marceau la bas